Rémunération des Cadres Cheminots : G. Pépy entre en campagne !

Publié le par pas62

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Union Fédérale des Cadres et agents de Maîtrise Fédération CGT des Cheminots

 logo-ufcm-cgt.jpg

 

Rémunération : G. Pépy entre en campagne !

 

 

Les cadres de la SNCF ont reçu un courrier de la direction qui leur présente un relevé salarial individuel. Ce dernier intègre les augmentations générales et individuelles et le paiement de sujétions particulières.

 

L’UFCM-CGT s’interroge sur l’objectif d’une telle démarche faussement transparente qui déforme la réalité des éléments salariaux et leur évolution. Nous y voyons une opération d’intoxication qui vise à dissimuler la réelle perte de pouvoir d’achat pour les agents de maîtrise et les cadres.

 

Rappelons que les salaires des cadres de l’EPIC SNCF, à responsabilité et qualification équivalente, sont en dessous de la moyenne nationale.

 

D’autre part, nous nous interrogeons sur la période choisie pour prendre une initiative de ce type, susceptible de poser publiquement la question de la neutralité de la direction vis-à-vis de certains candidats à l’élection présidentielle. Plutôt que d’artifices de communication forts mal venus dans la période, l’UFCM-CGT demande à la direction de donner à son encadrement des perspectives de développement de l’outil ferroviaire public et une feuille de route claire dans un système intégré qui valorise ses compétences et ses savoir-faire et favorise leur reconnaissance.


A cet égard, l’UFCM-CGT appelle l’ensemble des agents de maîtrise et les cadres de l’entreprise publique à participer massivement au rassemblement organisé à l’initiative des Fédérations des Cheminots CGT, UNSA et SUD RAIL devant le siège de la SNCF (rue du Commandant Mouchotte –Paris 14ème), le 29 mars prochain à 11h, à l’occasion du Conseil d’Administration de la SNCF.

 

Nous y interpellerons Guillaume Pépy sur ses initiatives et orientations.

Montreuil, le 21 mars 2012ufcmencolereqm8.jpg

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article